FAQ Rechercher Membres Groupes Profil Se connecter pour vérifier ses messages privés Connexion S’enregistrer
DEFENSE DE LA PAIX DANS LE MONDE Index du Forum
  Poster un nouveau sujet Répondre au sujet DEFENSE DE LA PAIX DANS LE MONDE Index du Forum » DEFENSE DE LA PAIX DANS LE MONDE   
défense de la paix dans le monde
Auteur Message
R-sistons


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2007
Messages: 9
Localisation: Perpignan
Féminin
Point(s): 8
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: Sam 27 Oct - 20:47 (2007)
MessageSujet du message: défense de la paix dans le monde
Répondre en citant

Bonjour,
Figurez-vous qu'au moment où je me connecte pour la première fois sur le forum, j'entends ceci (Arte, vie de Jean-Paul 2) : " Les Occidentaux ont commencé par les esclaves, aujourd'hui ils vendent des armes et provoquent des guerres. Un jour viendra où les peuples de la terre demanderont aux riches de rendre compte ". N'est-ce pas idéal pour démarrer un forum pour la paix ?
Et Jean-Paul 2 d'ajouter : " Ce sont des paroles d'espoir et d'amour dont les peuples ont besoin ". Pour se rapprocher... Ah, si tous les gars du monde pouvaient se donner la main !!!! A bientôt, Eva
_________________
Eva la journaliste-écrivain résistante à l'intolérable qu'on prépare sur le dos et derrière le dos des peuples.


Visiter le site web du posteur AIM  
 
Publicité
Auteur Message
Publicité






MessagePosté le: Sam 27 Oct - 20:47 (2007)
MessageSujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
 
 
défense de la paix dans le monde
Auteur Message
pop-corn
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 28 Oct - 00:06 (2007)
MessageSujet du message: défense de la paix dans le monde
Répondre en citant

je pense que l'on devrait pas spécialement stigmatiser sur des hommes
oui pour la paix , mais pour la bonne cause

avant tout ce sont quelques banques les responsables
il y a peu je stigmatisais sur sarkozy, mais sur le fond a mon sens lui ou un autre on est au pas de force
si demain le FMI décide d'un crack type 1929 on est dans les bonnes conditions et on arrivera à l'esclavage de force
d'ou sarko est obliger de marcher comme un soldat , il en tire profit , ce n'est pas un acte courageux, mais s'est la pente douce

même Nuremberg n'a été qu'une mascarade

je vous invite a voir les 6 film sur ce lien


http://fr.youtube.com/results?search_query=escalve+des+banque&search=Re…


et voici un article sur les responsables
Banque du Sud contre banque mondiale
Accusé de népotisme, le président de la Banque mondiale Paul Wolfowitz a dû démissionner. La Maison Blanche, qui l’avait imposé, a revendiqué le droit de désigner son successeur. Remettant en cause la domination des pays du Nord, six Etats d’Amérique latine ont décidé de créer une Banque du Sud et de prendre des distances vis-à-vis de cette même Banque mondiale, du Fonds monétaire international et de la Banque interaméricaine de développement afin de retrouver la maîtrise de leurs finances.
Par Damien Millet et Eric Toussaint
Puni ! Comment la toute-puissante Banque mondiale pouvait-elle accepter, en 2005, que le jeune ministre équatorien de l’économie Rafael Correa décide, sous prétexte que le pays traverse une crise politico-sociale d’une extrême gravité, de revoir l’utilisation des ressources pétrolières en réduisant le remboursement de la dette et en augmentant les dépenses sociales ? La banque suspend immédiatement un prêt de 100 millions de dollars promis à l’Equateur et, avec l’aide de quelques amis, s’occupe sérieusement de la carrière du ministre en question. « Les maîtres du pétrole, les Etats-Unis, le Fonds monétaire international [FMI], la Banque mondiale, la Banque interaméricaine de développement [BID] ont fait pression sur le président [M. Alfredo Palacio], racontera M. Correa. J’ai perdu sa confiance, son appui (1). » Désavoué, le jeune économiste choisit de démissionner.
Elu président de la République le 3 décembre 2006, il n’a rien oublié de l’épisode et du mépris affiché face à la souveraineté du pays. Le 20 avril dernier, geste spectaculaire, il fait déclarer persona non grata M. Eduardo Somensatto, représentant de la Banque mondiale en Equateur. Par ailleurs, confronté à une dette publique de 10,5 milliards de dollars, il décide que la part du budget dédiée à son remboursement passera de 38 % en 2006 à 11,8 % en 2010. Un malheur (ou un bonheur) n’arrivant jamais seul, à quelques jours d’intervalle, le Venezuela annonce qu’il quitte le FMI et la Banque mondiale, la Bolivie fait savoir qu’elle ne reconnaît plus l’autorité du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (Cirdi), l’un des instruments du groupe Banque mondiale.
Depuis les années 1950, l’intervention de cette dernière et du FMI en Amérique latine a été marquée par les priorités de la politique étrangère de Washington. Les institutions de Bretton Woods ont soutenu le dictateur nicaraguayen Anastasio Somoza pendant près de trente ans, jusqu’à son renversement en 1979 (2). Au Guatemala, en 1954, elles boycottent le gouvernement progressiste de Jacobo Arbenz, puis s’empressent de soutenir la junte militaire qui l’a renversé. En Amérique du sud, elles sabotent les régimes démocratiques qui entreprennent des réformes tendant à réduire les inégalités : au Brésil, dès 1958, opposition au président Juscelino Kubitschek, qui refuse les conditions fixées par le FMI, puis boycottage de son successeur João Goulart quand celui-ci annonce une réforme agraire et la nationalisation du pétrole en 1963. En revanche, dès la mise en place de la junte militaire, en avril 1964, le FMI et la Banque mondiale accourent. Ils font de même en septembre 1973, au Chili, après le renversement et la mort de Salvador Allende. En mars 1976, en Argentine cette fois, le FMI apporte son concours à la dictature du général Jorge Videla. En avril 2002, il sera le premier (avec les Etats-Unis et l’Espagne de M. José María Aznar) à offrir ses services au bref gouvernement de facto issu du renversement du président vénézuélien Hugo Chávez.
Partout, les classes dominantes locales trouvent dans les institutions de Bretton Woods un soutien dans leur résistance aux réformes sociales. Ajoutons que le Chili d’Augusto Pinochet et l’Argentine de M. Videla ont constitué de véritables laboratoires pour les politiques néolibérales qui, sous des formes adaptées, furent ensuite appliquées dans les pays les plus industrialisés, en commençant par le Royaume-Uni de Mme Margaret Thatcher, à partir de 1979, et les Etats-Unis de Ronald Reagan après 1981.
La Banque mondiale et le FMI ont délibérément poussé l’Amérique latine à s’endetter : entre 1970 et 1982, la dette extérieure publique de la région passe de 16 à 178 milliards de dollars (3). En 1982, quand y éclate la crise de la dette, les deux institutions utilisent l’arme du surendettement pour imposer les politiques codifiées plus tard dans le « consensus de Washington » : ajustements structurels, privatisations, ouverture économique, abandon du contrôle des changes et des mouvements de capitaux, réduction des dépenses sociales, augmentation des taux d’intérêt locaux, etc. Les capitaux qui avaient afflué vers la région comme prêts prennent la direction des pays industrialisés sous la forme du remboursement de la dette – et de fuite des capitaux.
Remplaçant les juntes militaires à partir de la seconde moitié de la décennie 1980, les gouvernements démocratiques appliquent docilement les consignes néolibérales. Dévastateur... De la révolte populaire d’avril 1984 en République dominicaine à l’argentinazo de décembre 2001 contre le gouvernement de M. Fernando de la Rúa, en passant par le caracazo du 27 février 1989 contre le président vénézuélien Carlos Andrés Pérez, les émeutes se multiplient. Le rejet du « consensus de Washington » et de ses instruments finit par provoquer un virage à gauche à partir de l’élection de M. Chávez à la présidence du Venezuela, en 1998.
Après le renversement du président de la Rúa, en décembre 2001, les autorités argentines, sous la pression de la rue, défient ouvertement le FMI et la Banque mondiale en suspendant, jusqu’en mars 2005, le paiement de la dette publique extérieure à l’égard des créanciers privés et du Club de Paris (4). Si les gouvernements péronistes successifs de MM. Adolfo Rodríguez Saá, Eduardo Duhalde et Néstor Kirchner évitent la rupture directe avec les institutions de Bretton Woods (qui se font rembourser...), ils contribuent à les affaiblir en démontrant qu’il est possible de suspendre le paiement de la dette tout en renouant avec la croissance économique et en imposant un accord aux créanciers : 76 % de ceux-ci acceptent une réduction de plus de moitié des sommes réclamées.
Se passer enfin du FMI
A partir de 2005, un changement conjoncturel dans la situation économique mondiale modifie de manière favorable les rapports d’une majorité de pays en voie de développement avec les créanciers des pays les plus industrialisés. Les cours des matières premières et de certains produits agricoles sont à la hausse, tandis que les primes de risque payées pour emprunter des capitaux sont historiquement basses. D’importantes recettes d’exportation en devises fortes sont engrangées : entre 2002 et 2007, les réserves de change des pays d’Amérique latine et de la Caraïbe passent de 157 à plus de 350 milliards de dollars. Plusieurs gouvernements – Argentine, Brésil, Mexique, Uruguay, Venezuela, mais aussi Thaïlande, Indonésie, Corée du Sud... – en profitent pour solder leur compte à l’égard du FMI.
De nombreux mouvements favorables à l’annulation de la dette leur reprochent de « légitimer » celle-ci et de gaspiller des capitaux qui auraient été bienvenus pour mener des politiques sociales. Les gouvernants rétorquent que ces remboursements leur permettent de reprendre leur entière liberté à l’égard d’une institution qui impose des politiques impopulaires.
Que font jusqu’à présent la plupart des gouvernements avec leurs réserves de change ? Après avoir utilisé une partie de celles-ci pour rembourser certains organismes internationaux, ils placent le reste en bons du Trésor américains ou le déposent dans les banques des Etats-Unis (et, marginalement, d’autres pays industrialisés). Ils prêtent donc l’argent public du Sud aux puissances du Nord, en particulier au principal pays qui les domine.
En outre, le placement des réserves sous forme de bons du Trésor, américains ou autres, peut s’accompagner... de nouveaux emprunts sur le marché intérieur ou international. Dans tous les cas, la rémunération des réserves placées en bons du Trésor étrangers ou en liquide est inférieure à l’intérêt versé pour emprunter. Une perte d’autant plus considérable que les Etats-Unis remboursent avec un dollar en constante régression ces dernières années.
La détention de réserves importantes en devises engendre un autre mécanisme pervers : la banque centrale des pays concernés remet de la monnaie nationale aux agents économiques qui exportent. Afin d’éviter une augmentation de l’inflation due au surplus de liquidités en circulation, la banque centrale emprunte alors aux banques privées locales – ce qui représente un coût supplémentaire pour le Trésor public (5).
La relative abondance de réserves de change à disposition des gouvernements de la région et l’impasse à laquelle conduit ce type d’utilisation ont apporté de l’eau au moulin du président Chávez, qui, depuis quelques années, proposait la création d’un fonds humanitaire international et, depuis 2006, la création d’une Banque du Sud. En annonçant la naissance de cette institution, l’Argentine et le Venezuela ont franchi le pas en février 2007, bientôt rejoints par la Bolivie, l’Equateur et le Paraguay. Le Brésil, qui a hésité pendant trois mois, a fini par signer la déclaration de Quito du 3 mai, lors d’un sommet des ministres des finances de l’Argentine, de la Bolivie, du Brésil, de l’Equateur, du Paraguay et du Venezuela. Un sommet réunissant les présidents de ces pays doit se tenir avant la fin du mois de juin et lancer officiellement la Banque du Sud.
Plusieurs options sont encore sur la table, mais un consensus semble se dégager sur plusieurs points. L’organisme financier réunira au moins ces six pays d’Amérique du Sud (la porte étant ouverte aux autres) et aura pour fonction de financer le développement dans la région. Un fonds monétaire de stabilisation serait aussi créé (6). Il existe déjà un Fonds latino-américain de réserve (FLAR), dont font partie cinq pays andins (Bolivie, Colombie, Equateur, Pérou, Venezuela) et un pays d’Amérique centrale, le Costa Rica. Il pourrait être transformé ; si cela s’avérait impossible, un nouveau fonds serait créé. Son but : faire face à des attaques spéculatives et à d’autres chocs externes en mettant en commun une partie des réserves de change des pays membres.
Il s’agit donc de se passer du FMI, mais avec une ambition supplémentaire : mettre en place une unité de compte qui pourrait, un jour, aboutir à une monnaie commune. En clair, créer l’équivalent de l’écu européen avant la naissance de l’euro. Actuellement, les échanges commerciaux entre pays d’Amérique du Sud se règlent en dollars. Or l’Argentine et le Brésil viennent d’affirmer qu’ils ont l’intention de régler leurs échanges mutuels, d’une valeur annuelle de 15 milliards de dollars, en pesos argentins et en reals brésiliens.
Lors de la réunion de Quito, la délégation de l’Equateur a mis en avant une conception révolutionnaire de la Banque du Sud (et du fonds). L’institution devra fonctionner sur une base démocratique, à l’opposé de la Banque mondiale, du FMI et de la BID. Elle sera un instrument notamment chargé de mettre en application les traités internationaux portant sur les droits humains, sociaux et culturels, alors que la Banque mondiale ne s’estime pas liée par ces traités. La Banque du Sud devra financer des projets publics, alors que les institutions existantes privilégient le secteur privé.
Par ailleurs, si les chefs d’Etat se mettent d’accord, elle devrait être fondée sur le principe « un pays, une voix ». Actuellement, à la Banque mondiale, au FMI et à la BID, le droit de vote des pays dépend de leur apport initial – les Etats-Unis détiennent à eux seuls plus de 15 %, ce qui leur donne un droit de veto de fait. De plus, les dirigeants et les employés de la Banque du Sud relèveraient de la justice, contrairement à ceux de la Banque mondiale, protégés par une immunité totale, qui n’est levée que si celle-ci le veut. Les archives appartiendraient au domaine public (la règle contraire est en vigueur au FMI et à la Banque mondiale). Enfin, le nouvel établissement financier ne s’endetterait pas sur le marché des capitaux. Son capital serait fourni par les pays membres, qui la financeraient par un apport initial, par des prêts, mais aussi par des taxes du type Tobin (7).
Il est encore trop tôt pour connaître le sort réservé à cette proposition. Sans accord, cette nouvelle construction ne représentera pas une solution de rechange pour la région. les gouvernements brésilien et argentin sont tentés par une banque qui viendrait renforcer leurs grandes entreprises privées ou mixtes, dans le cadre d’un bloc économique et politique construit sur le modèle d’une Union européenne dominée par la logique capitaliste. Mais le débat n’est pas tranché. Et un constat s’impose : en Amérique latine, le FMI et la Banque mondiale ne font plus la loi.

Damien Millet et Eric Toussaint.
http://www.monde-diplomatique.fr/2007/06/MILLET/14861


 
 
défense de la paix dans le monde
Auteur Message
R-sistons


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2007
Messages: 9
Localisation: Perpignan
Féminin
Point(s): 8
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: Mar 30 Oct - 03:57 (2007)
MessageSujet du message: défense de la paix dans le monde
Répondre en citant

Bonjour, à vous tous j'aimerais vous envoyer voir le site syti.net sur les mécanismes profonds de la politique mondiale, et par ex le fait que la mafia des 80 familles qui dirigent le monde prépare une guerre de purification de la planète, extermination d'une partie de la planète, les inutiles, les étrangers,les arabes, les pauvres etc pour garder au final une élite qui s'emparera des richesses naturelles des pays , se les répartira, et profitera d'un air assaini, débarrassé de ses nombreuses impuretés.
Alors lisez, et ensuite (lisez aussi mon article RESISTANCE sur http://r-sistons.over-blog.com ) je propose  qu'on discute nous peuples de savoir ce qu'on peut faire pour contrer cette monstrueuse machination contre nous. Eva la journaliste-résistante
_________________
Eva la journaliste-écrivain résistante à l'intolérable qu'on prépare sur le dos et derrière le dos des peuples.


Visiter le site web du posteur AIM  
 
défense de la paix dans le monde
Auteur Message
R-sistons


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2007
Messages: 9
Localisation: Perpignan
Féminin
Point(s): 8
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: Mar 30 Oct - 04:00 (2007)
MessageSujet du message: défense de la paix dans le monde
Répondre en citant

coucou ! la montre n'est pas à l'heure, il est plus tôt. C'est moins grave que les projets qu'on prépare derrière le dos des peuples et contre eux !  Bannir Laughing
_________________
Eva la journaliste-écrivain résistante à l'intolérable qu'on prépare sur le dos et derrière le dos des peuples.


Visiter le site web du posteur AIM  
 
défense de la paix dans le monde
Auteur Message
pop-corn


Hors ligne

Inscrit le: 28 Oct 2007
Messages: 10
Masculin
Point(s): 10
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Mar 30 Oct - 22:06 (2007)
MessageSujet du message: défense de la paix dans le monde
Répondre en citant

Face a cela qui arrivera certainement eu Europe , je ne sait pas ce que l’on peut faire

LES U.S.A. FONT PASSER UNE LOI SUR LE « CRIME DE PENSEE », LE « TERRORISME DOMESTIQUE » ET LA « VIOLENCE LIEE AUX IDEOLOGIES » !!!


LA CHAMBRE FAIT PASSER UN PROJET DE LOI SUR LA PREVENTION DES PENSEES CRIMINELLES


25.10.2007
www.roguegovernment.com
Lee Rogers

USA - La Chambre des représentants a récemment voté le projet de loi HR 1955 intitulé « The Violent Radicalization and Homegrown Terrorism Prevention Act of 2007 » (voir ce projet de loi sur http://www.govtrack.us/congress/billtext.xpd?bill=h110-1955 ). Ce projet de loi est l'une des attaques les plus flagrantes menées à ce jour contre la Constitution et encore réellement définit en fait les crimes de pensée comme du terrorisme domestique. S'il est adopté dans la loi, il permettra également d'établir une commission et un centre d'excellence afin d’étudier et de vaincre qu'on appelle les soi-disant criminels de la pensée.

Contrairement aux précédentes législations antiterroristes, ce projet de loi cible plus particulièrement les populations civiles des États-Unis et utilise des termes vagues afin de définir le « terrorisme domestique ».

Étonnamment, 404 de nos représentants élus - à la fois des partis démocrate et républicain - ont voté en faveur de ce projet de loi (cf. http://www.govtrack.us/congress/vote.xpd?vote=h2007-993). Il ne fait guère de doute que ce projet de loi vise spécifiquement la communauté de patriotes sans cesse croissante et qui exige le rétablissement de la Constitution.

Tout d’abord, penchons-nous sur les définitions de la radicalisation violente et du homegrown terrorism (terrorisme domestique) telles qu’ils sont définis à l'article 899A du projet de loi.

La définition de la « radicalisation violente » utilise des mots flous pour définir ce qui désigne tout système de croyance qui fait la promotion de ce que le gouvernement considère être un ordre du jour extrémiste.

Puisque le projet de loi ne définit pas spécifiquement ce qu'est un système de croyance extrémiste, il tout est laissé à l'interprétation du gouvernement. Vu la façon dont le gouvernement a tout fait pour détruire la Constitution, ils pourraient même définir les partisans de Ron Paul comme des gens faisant la promotion d'un système de croyance extrémiste. Littéralement, le gouvernement, en fonction de cette définition, peut définir ce qu'il veut comme étant un système de croyances extrémiste. En essence, ils ont défini la radicalisation violente comme un crime de pensée. La définition telle qu'elle est déterminée dans le projet de loi est présentée ci-dessous.

(2) RADICALISATION VIOLENTE - Le terme "radicalisation violente" désigne le processus d'adoption ou de la promotion d'un système de croyances extrémiste dans le but de faciliter la violence fondée sur le plan idéologique afin de faire avancer le changement politique, religieux social.

La définition du « terrorisme domestique » utilise des termes tout aussi flous pour définir plus précisément la pensée criminelle. Le projet de loi inclut l'utilisation planifiée de la force ou de la violence comme du terrorisme domestique, ce qui pourrait être interprété comme le fait de penser à l'utilisation de la force ou la violence. Non seulement cela, mais la définition est si vaguement déterminée, que même les petits délits pourraient entrer dans la catégorie du terrorisme domestique. La définition telle qu'elle apparaît dans le projet de loi est présentée ci-dessous.

(3) TERRORISME DOMESTIQUE - Le terme "terrorisme domestique" désigne l'utilisation, l'utilisation projetée, ou la menace d'utilisation de la force ou de la violence par un groupe ou un individu né ou basée et opérant principalement à l'intérieur des États-Unis ou de toute possession des États-Unis afin d'intimider ou de contraindre le gouvernement des États-Unis, la population civile des États-Unis, ou n'importe quel segment d’entre eux, en vue d'objectifs politiques ou sociaux.

L'article 899B du projet de loi revient sur les conclusions du Congrès en ce qui a trait au terrorisme domestique. Ce qu’il y a de particulièrement alarmant, c'est que le projet de loi mentionne l'Internet comme source principale de propagande terroriste. Le projet de loi mentionne même des flux en référence évidente à bon nombre de réseaux radio Internet de patriotes et pour la constitution qui ont été formés. Il mentionne également que les terroristes domestiques couvrent tous les âges et toutes les races, ce qui indique que le Congrès déclare que tout le monde est un terroriste potentiel. Pire encore est le fait que le Congrès affirme dans ses conclusions qu'ils devraient considérer les états-policiers draconiens comme le Canada, l'Australie et le Royaume-Uni comme des modèles afin de vaincre les terroristes domestiques. Littéralement, ces conclusions du Congrès tombent tout droit contre la communauté croissante des patriotes.

La plus grosse farce dans tout ceci est que cette section dit également que les mesures destinées à empêcher la radicalisation violente et le terrorisme domestique ne devraient pas violer les droits constitutionnels des citoyens. Toutefois, la définition de la radicalisation violente et du terrorisme domestique tels qu'ils sont déterminés dans la section 899A est elle-même inconstitutionnelle. La Constitution n'autorise pas le gouvernement à l'arrestation de personnes pour crimes de pensée, de sorte que toutes les promesses de ne pas violer les droits constitutionnels des citoyens sont déjà brisées par leurs propres définitions.


SECTION 899 B. CONCLUSIONS.

« Le Congrès conclut ce qui suit:

(1) L'élaboration et l'application de méthodes et de procédés qui peuvent être utilisés pour prévenir la radicalisation violente, le terrorisme domestique et la violence fondée sur une idéologie aux États-Unis sont essentielles à la lutte contre le terrorisme national.

(2) La promotion de la radicalisation violente, du terrorisme domestique et de la violence fondée sur une idéologie existe aux États-Unis et constitue une menace pour la sécurité du pays.

(3) L'Internet a aidé à faciliter la radicalisation violente, la violence fondée sur les idéologies, et le processus de terrorisme domestique aux États-Unis en offrant un accès à large et constante des flux de la propagande terroriste liée à des citoyens américains.

(4) Bien que les États-Unis doit poursuivre leurs efforts de vigilance pour combattre le terrorisme international, il convient également de renforcer les efforts de lutte contre la menace posée par les terroristes domestiques basés et opérant à l'intérieur des États-Unis.

(5) Comprendre les facteurs de motivation qui conduisent à la radicalisation violente, au terrorisme domestique, et la violence fondée sur les idéologies est une étape essentielle vers l'éradication de ces menaces aux États-Unis.

(6) La montée potentielle des terroristes domestiques radicalisés et non affiliés au niveau national ne peut pas facilement être évitée via l'intelligence fédérale traditionnelle ou les efforts d’application de la loi, et exige l’incorporation de solutions liées aux états et locales.

(7) Les personnes sujettes à la radicalisation violente, au terrorisme domestique et à la violence fondée sur les idéologies portent sur toutes les races, toutes les ethnies et toutes les croyances religieuses, et les individus ne devraient pas être ciblés simplement sur base de la race, de l'ethnie ou de la religion.

(
Toute mesure prise pour prévenir la radicalisation violente, le terrorisme domestique et la violence fondée sur les idéologies et le terrorisme domestique aux États-Unis ne doit pas violer les droits constitutionnels, les droits civils et des libertés civiles des citoyens américains et des résidents permanents licites.

(9) Certains gouvernements, dont le Royaume-Uni, le Canada et l'Australie possèdent une expérience par rapport au terrorisme domestique et les Etats-Unis peuvent bénéficier des enseignements tirés par ces pays. »

La section 899C appelle une commission sur la prévention de la radicalisation violente et de la violence fondée sur les idéologies. La commission sera composée de dix membres nommés par différents individus qui occupent des postes différents au sein du gouvernement.

Essentiellement, il s'agit d'une commission qui examinera et fera rapport sur la manière dont ils vont faire face à la radicalisation violente et le terrorisme domestique. Donc, fondamentalement, la commission est formée spécifiquement sur la manière de traiter les criminels de la pensée aux Etats-Unis. Le projet de loi exige que la commission présente leur rapport final 18 mois après la première réunion de la commission, et qu’elle soumette des rapports intérimaires tous les 6 mois, menant au rapport final. Ci-dessous figure l'objectif de la commission qui est défini par le projet de loi. Etonnamment, ils définissent même l'un des buts de la commission chargée de déterminer les causes de la radicalisation violente des « loups solitaires".


(B) But - Les buts de la Commission sont les suivants:

(1) Examiner et faire rapport sur les faits et les causes de la radicalisation violente, du terrorisme domestique et de la violence fondée sur les idéologies aux États-Unis, y compris les connexions états-uniennes vers les personnes et réseaux non américains ; la radicalisation violente, le terrorisme domestique et la violence en prison fondée sur les idéologies ; la radicalisation violente, le terrorisme domestique et la violence basée sur les idéologies et liés à l’individu (et dits du « loup solitaire »), ainsi que d'autres visages des phénomènes de radicalisation violente, de terrorisme domestique et de violence fondée sur les idéologies que la Commission considère comme importants.

(2) Tirer parti et rassembler les travaux d'autres entités et éviter les doubles emplois, en passant en revue les trouvailles, les conclusions et les recommandations :

(A) du Centre d'excellence établi ou désigné en vertu de l'article 899D et d'autres travaux universitaires, le cas échéant;

(B) des études fédérales, des états, locales ou tribales ; des passages en revue et des expériences avec la radicalisation violente, le terrorisme domestique, et la violence fondée sur les idéologies; et

(C) des études de gouvernements étrangers, des passages en revue, et des expériences avec la radicalisation violente, le terrorisme domestique et la violence fondée sur les idéologies.

La section 899D de ce projet de loi met en place un centre d'excellence pour l'étude de la radicalisation violente et du terrorisme domestique aux États-Unis. En gros, ce sera une institution affiliée au Department of Homeland Security qui étudiera et déterminera la façon de vaincre les criminels de la pensée.

La section 899E du projet de loi traite de la façon dont le gouvernement va vaincre la radicalisation violente et le terrorisme domestique grâce à la coopération internationale. Comme cela est déclaré dans la section des conclusions plus haut dans cette législation, ils vont sans aucun doute demander l'avis des pays qui possèdent des états-policiers draconiens comme le Royaume-Uni afin de déterminer comment faire face à cette menace croissante du crime de la pensée.

La section du projet de loi qui est probablement la plus ridicule est la Section 899F qui stipule la manière dont ils projettent de protéger les droits et les libertés civils, tout en empêchant la violence fondée les idéologies et le terrorisme domestique. Voici ce que dit cette section.


SECTION 899 F. PROTEGER LES DROITS ET LES LIBERTES CIVILS, TOUT EN EMPECHANT LA VIOLENCE FONDEE SUR LES IDEOLOGIES ET LE TERRORISME DOMESTIQUE.

(A) En général - Le Department of Homeland Security, dans ses efforts pour empêcher la violence fondée sur les idéologies et le terrorisme domestique tels qu’ils sont décrits dans le présent document ne doivent pas violer les droits constitutionnels, les droits et les libertés civils des citoyens américains et des résidents permanents licites.

(B) Engagement de neutralité raciale - Le Secrétaire s’assurera que les activités et les opérations des entités créées par ce sous-titre sont en conformité avec l’engagement de neutralité raciale du Department of Homeland Security.

(C) Mécanisme de contrôle – L’Officier des droits et libertés civils du Department of Homeland Security développeront et mettront en application un mécanisme de contrôle afin de s'assurer que le respect de ce sous-titre ne se traduise pas par un impact disproportionné, sans base rationnelle, que ce soit au niveau de la race, de l'ethnie ou de la religion, et inclura les résultats de son contrôle dans son rapport annuel au Congrès, rapport qui est obligatoire en vertu de l'article 705.

(B) Erreur d'écriture de l'amendement - La table des matières dans la section 1(b) de cette loi est modifiée par l'insertion de ce qui suit, à la fin des articles relatifs au titre VIII :

Il précise dans la première sous-section qu’en général, les efforts visant à vaincre le crime de pensée ne violeront pas les droits constitutionnels, les droits et les libertés civils des citoyens américains et des résidents permanents licites. Comment ceci protège-t-il les droits constitutionnels s’ils utilisent des termes flous tels que « en général » dans la préface de la déclaration? Cela signifie que le Department of Homeland Security n'a pas à se conformer à la Constitution dans ses tentatives pour empêcher le terrorisme dite domestique.

Ce projet de loi est complètement fou. Il permet littéralement au gouvernement de définir tous les crimes de pensée, y compris le crime de pensée de radicalisation violente et de terrorisme domestique. De toute évidence, cette loi est anticonstitutionnelle sur un certain nombre de niveaux, et il est clair que les 404 représentants qui ont voté en faveur de ce projet de loi sont tous des traîtres et devraient être démis de leurs fonctions immédiatement. La trahison couvre les deux partis politiques (républicain et démocrate) et elle nous montre tous qu'il n'y aucune différence entre les deux.

Ce projet de loi va passer au Sénat et devrait être adopté, signé et transformé en loi par George W. Bush. Considérant que les lois draconiennes comme le Patriot Act et la Loi sur les Commissions militaires ont déjà été adoptées, il y a beaucoup de chances que celle-ci passe également. Ceci constitue une preuve supplémentaire que notre pays a été totalement vendu par un groupe de traîtres à tous les niveaux du gouvernement.


 
 
défense de la paix dans le monde
Auteur Message
R-sistons


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2007
Messages: 9
Localisation: Perpignan
Féminin
Point(s): 8
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: Mer 31 Oct - 03:35 (2007)
MessageSujet du message: défense de la paix dans le monde
Répondre en citant

Passionnant, instructif ! Je vais imprimer l'article et le passer dans mon blog http://r-sistons.over-blog.com, je vais essayer de le faire rentrer dans mon dernier article " guerres d'extermination contre les peuples pour le confort d'une minorité "; sinon, ça sera pour une autre fois.
Les EU, ce sont des guerres à perpète, préventives maintenant : un nouveau joli concept pour réduire la population, sécuriser l'ami israélen, et s'approprier les ressources des autres. La guerre, une obsession pour ces chrétiens parfaits. Des ennemis, ils en ont toujours, et sinon ils se les créent, il faut bien faire travailler les marchands d'armes. Les Etats-Unis n'ont pas fini de se faire des ennemis. Et même à l'intérieur de leur frontières, chaque citoyen est suspect, soupçonné du pire ! Chers frères en Christ, voyons   Vous êtes ravagés ! Sarkozy est obsédé par les embryons délinquants, Bush par tout le monde, même par les cervelles. Joli monde.. Eva Rolling Eyes
_________________
Eva la journaliste-écrivain résistante à l'intolérable qu'on prépare sur le dos et derrière le dos des peuples.


Visiter le site web du posteur AIM  
 
défense de la paix dans le monde
Auteur Message
R-sistons


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2007
Messages: 9
Localisation: Perpignan
Féminin
Point(s): 8
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: Mer 31 Oct - 03:57 (2007)
MessageSujet du message: défense de la paix dans le monde
Répondre en citant

Question Question Okay  ça ce sont les citoyens américains terroristes, prêts à allumer la mèche ! Vite, allons chercher Bush  Bannir   Vous l'avez reconnu ? Evil or Very Mad  Ca, c'est le diable américain ! Cool  Les espions partout ! Shocked   Et même de super espions ! Mr. Green  Vous l'avez reconnu, ce petit homme vert ? C'est Sarko l'écologiste (en paroles) pour faire oublier les manifs ! Razz  Et ça, c'est sa nouvelle conquête bosniaque ! Faites l'amour, tous les 2, svp, pas la guerre ! (vous voyez, je reste dans le sujet), de grâce pas la guerre contre l'Iran et tous les autres ! Sad  sinon, ça sera la guerre mondiale, et on  ne sera pas contents Crying or Very sad ! Furieux, mêmes ! On ne veut pas de vos guerres, hé Kouchner, Bush, Sarkozy, on veut vivre ! Smile Rendez-nous heureux, au lieu de faire notre malheur avec de nouvelles guerres, HEUREUX ! Very Happy  A bientôt pour de prochains messages Question  Eva Laughing
_________________
Eva la journaliste-écrivain résistante à l'intolérable qu'on prépare sur le dos et derrière le dos des peuples.


Visiter le site web du posteur AIM  
 
défense de la paix dans le monde
Auteur Message
robocup555
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2007
Messages: 13
Point(s): 11
Moyenne de points: 0,85

MessagePosté le: Jeu 1 Nov - 14:26 (2007)
MessageSujet du message: défense de la paix dans le monde
Répondre en citant

EVA, j'ai reproduit  le dernier message de ton blog sur le mien

amitiés


 
 
défense de la paix dans le monde
Auteur Message
kokode


Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2007
Messages: 3
Localisation: BENIN
Féminin Scorpion (23oct-21nov)
Point(s): 3
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Ven 23 Nov - 10:31 (2007)
MessageSujet du message: défense de la paix dans le monde
Répondre en citant

en fait je crois qu il va falloir que les peuples refusent de se laisser berner. Ne pas avoir peur de dire la verite est une grace que chacun doit se battre pour avoir, ou demander a Dieu selon votre foi. Et surtout  Shocked ouvrir grand les yeux pour voir les pieges que les dirigeants sont prets a tendre aux peuples a cause d interets egoistes. Et pour tous ceux qui ont une tribune pour s exprimer , montrer que la paix est une richesse et que nous sommes tous les memes, blancs, noirs, jaunes, aveugle, sourds ...... nous sommes tous les memes. http://olga-evelyne.blogspot.com
_________________
kokode olga evelyne dossi
journaliste bilingue anglais francais
benin
LA PAIX N´A PAS DE PRIX


Visiter le site web du posteur  
 
défense de la paix dans le monde
Auteur Message
robocup555
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2007
Messages: 13
Point(s): 11
Moyenne de points: 0,85

MessagePosté le: Lun 26 Nov - 14:16 (2007)
MessageSujet du message: défense de la paix dans le monde
Répondre en citant

Bonjour EVA

Voici le mail que tu m'as envoyé :

BOnjour,
J'en ai vraiment marre, voilà ce que j'ai écrit, et on ne le prend pas car je ne suis pas enregistrée, puis : désolée, ce nom appartient à quelqu'un . Ce n'est pas la peine de faire un forum si personne ne peut y entrer... Tu as le droit de copier ça et de le mettre dans le forum...
Bonne journée, amitié, Eva
Est-ce que maintenant je suis sur ta newsletters ? Lis ce que j'ai mis sur les arabes, commentaire article "stratégie..."


Intéressant, Pop-corn, tu me fais un article condensé et clair pour que je le passe sur mon blog http://r-sistons.over-blog.com ?
Ceux qui nous gouvernent ne sont pas seulement des vampires, mais aussi des truands.
Dénonçons-les sans répit, les blogs servent à ça.
Regarde mon dernier papier, sur la PAIX au Proche-Orient.
Tu es de quel pays ?
Bises pacifiques à tous Eva
Pop corn, je vais te croquer Bonne nuit les petits...

Comme je ne connais pas ton mot de passe je ne peux pas le publier en ton nom.


CECI DIT LE SITE EST TRES SIMPLE : UNE FOIS QUE LA PAGE D'ACCEUIL D'OUVRE CLIQUE SUR CONNEXION POUR TE CONNECTER PUIS TAPE TON IDENTIFIANT ET TON MOT DE PASSE POUR ETRE RECONNU COMME UTILISATEUR ENREGISTRE

PUIS CLIQUE SUR DEFENSE DE LA PAIX DANS LE MONDE A L'INTERIEUR DE "SUJET" PUIS SUR LE SUJET DE TON CHOIX A MOINS QUE TU NE VEUILLES CREER UN NOUVEAU SUJET, PUIS SUR "REPONDRE"  POUR REPONDRE AU SUJET PUIS SUR "ENVOYEZ" POUR PUBLIER TON TEXTE. EN CAS D'ERREUR OU DE CORRECTION, CLIQUE SUR "EDITER" QUI SE TROUVE AU DESSUS DE TON TEXTE PUIS CORRIGE PUIS CLIQUE SUR "ENVOYER"


AMITIES

NB CE TEXTE EST EGALEMENT ENVOYE PAR MAIL A TA BOITE


 
 
défense de la paix dans le monde
Auteur Message
R-sistons


Hors ligne

Inscrit le: 27 Oct 2007
Messages: 9
Localisation: Perpignan
Féminin
Point(s): 8
Moyenne de points: 0,89

MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 01:07 (2007)
MessageSujet du message: défense de la paix dans le monde
Répondre en citant

Rolling Eyes Bonjour, comme c'est compliqué d'arriver jusqu'ici ! Ils ne peuvent pas mettre une rubrique "ajouter un commentaire", au lieu de nous faire naviguer dans un labyrinthe avant d'arriver à l'endroit où on peut faire un commentaire ? Comme c'est compliqué d'être simple !

Au sujet de la guerre, je viens de découvrir un site où l'on présente les dernières infos concernant celle qui se prépare contre l'Iran : http://mondialisation.ca , allez-y ! Vous ne le regretterez pas ! Il y a en particulier un excellent article sur les crimes commis par les Américains.  Bannir

Que faire pour empêcher cette nouvelle boucherie, et traduire devant un tribunal les criminels américains seulement soucieux de s'approprier les richesses des autres et d'assurer la sécurité de leur copain Israélien ? Question

Cordialement,   Very Happy   Eva 
_________________
Eva la journaliste-écrivain résistante à l'intolérable qu'on prépare sur le dos et derrière le dos des peuples.


Visiter le site web du posteur AIM  
 
défense de la paix dans le monde
Auteur Message
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:10 (2017)
MessageSujet du message: défense de la paix dans le monde

 
 
  Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet DEFENSE DE LA PAIX DANS LE MONDE Index du Forum » DEFENSE DE LA PAIX DANS LE MONDE
Informations
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
 

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB v2 © 2001, 2005 phpBB Group ¦ Theme : Creamy White ¦ Traduction par : phpBB-fr.com